Infirmière

Infirmier·e

fiche de poste
Filière : Handicap– Personne âgée - Atome
Date de mise à jour : 26/10/2020

Finalité

L’infirmier(e) a pour mission principale d’organiser, de gérer, et de prodiguer des soins aux patients, sous prescription médicale. Ainsi que d’assurer la continuité des soins et la surveillance des personnes en soin dans son environnement de travail, dans le but de prévenir les risques de détérioration de l’état de santé du patient.

Activités/Responsabilités

Soins techniques et relationnels
– Accompagnement du patient/résident dans les actes de la vie quotidienne
– Engagement dans une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins
– Evaluation et prise en charge de la douleur globale (physique, morale, spirituelle)
– Recueil des données cliniques, des besoins et des attentes du résident et de son entourage pour l’élaboration, la mise en oeuvre, le suivi et l’actualisation du projet de vie et du plan de soins du résident.
– Information et éducation du patient/résident et de son entourage
– Surveillance de l’état de santé du patient/résident

Gestion de soins

– Établissement du projet de soins/ projet personnalisé en équipe pluridisciplinaire
– Planification des activités infirmières pour le patient/résident
– Réalisation et contrôle des soins
– Coordination des activités soignantes

Logistique et organisation

– Rédaction, suivi et mise à jour du dossier patient, dans son domaine d’activité, en utilisant la méthode des transmissions ciblées
– Gestion des stocks de produits pharmaceutiques, de dispositifs médicaux (saisie, suivi, contrôle des commandes)
– Utilisation et gestion des produits et consommables dans un souci d’économie et conformément à la démarche de développement durable (optimisation des consommations de produits, d’énergie, d’eau, optimisation des stocks…)

Compétences associées

Savoirs

– Connaître la personne âgée, ses antécédents, son histoire
– Connaître les principales maladies neuro-dégénératives survenant au cours du vieillissement.
– Mobiliser ses connaissances relatives :
au raisonnement et au jugement clinique.
à l’accompagnement relationnel, à la législation, la démarche éthique, la déontologie, aux gestes et postures de manutention, à la maîtrise de l’outil informatique, aux gestes et soins d’urgence

Savoirs-faire

– Etre capable d’anticipation (prévoir les activités des autres personnels soignants, prévoir les périodes sans médecin)
– Évaluer l’état de santé et le degré d’autonomie de la personne 
– Effectuer et formaliser le diagnostic infirmier et décider de la réalisation des soins relevant de son initiative
– Réaliser les soins infirmiers et les activités thérapeutiques adaptés aux situations en respectant les protocoles d’hygiène et les règles de bonnes pratiques
– Identifier les situations d’urgence ou de crise et y faire face par des actions adaptées
– Créer une relation de confiance avec le patient et son entourage
– Planifier et organiser son temps et celui de ses collaborateurs dans le cadre du travail d’équipe
– Évaluer la qualité des pratiques et les résultats des soins infirmiers
– Élaborer et utiliser des protocoles de soins concernant le rôle infirmier
– Travailler en équipe interprofessionnelle
– Analyser, synthétiser des informations permettant la prise en charge de la personne soignée et la continuité des soins
– Éduquer, conseiller le patient et l’entourage en vue d’une démarche d’autonomisation

Savoirs-être

– Avoir le sens de l’accueil
– Avoir la capacité à écouter, à communiquer, à argumenter et à mobiliser
– Avoir le respect du résident et de son entourage (famille, proches)
– Etre dynamique, maître de soi, patient(e)
– Disponible, congruent(e)
– Bon relationnel
– Observateur
– Organisé
– Résistance psychologique

Conditions particulières d’accès au métier

Diplôme d’État d’Infirmier qui se prépare en 3 ans.

Les passerelles professionnelles

L’infirmier(e) peut accéder grâce à des spécialisations à une évolution de son métier, il/elle peut se spécialiser entant qu’infirmière puéricultrice par le biais d’un diplôme d’État de puéricultrice. L’infirmier(e) peut accéder également au métier d’Infirmier de Bloc Opératoire d’État (IBODE) ou d’Infirmier Anesthésiste d’État (IADE).
L’infirmier(e) peut également prétendre suite à 5 années d’expériences et à l’obtention d’un concours à devenir cadre de santé. Ensuite, après 5 ans d’expériences entant que cadre de santé, d’autres métiers de direction sont accessibles comme celui de directeur des soins.

Les tendances d’évolution du métier

Les perspectives d’évolution dans le métier d’infirmier sont nombreuses. Il est possible par exemple de se mettre à son propre compte et de travailler en tant que libéral. Autre option : devenir cadre de santé. Après 4 ans d’expérience, un infirmier peut préparer un diplôme spécifique à ce poste. Enfin, suivre une formation pour se spécialiser en puériculture est une autre solution.